Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fantin-Latour, à fleur de peau

L'exposition du Musée du Luxembourg nous fait mieux connaitre cet artiste intense et délicat (1836-1904) à travers plus de 120 œuvres, tableaux, lithographies, et dessins.

L'artiste qui "fut à la mode à force de mépriser les modes" est surtout connu pour ses natures mortes et ses portraits de groupe, dont le fameux "Coin de table" de 1872 où figurent entre autres personnages, Verlaine et Rimbaud.

 

"L'art demande tous les sacrifices car l'art est en dehors de la vie" dira ce peintre la plupart du temps confiné dans son atelier, 8 rue des beaux-Arts; "une étroite galerie, à plafond vitré, sorte d'atelier de photographies..."

"Fantin vivait deux vies à la fois; la peinture les maintenait en équilibre, Sa pensée se plaisait avec les philosophes, les poètes; les lettres, la musique enrichissait son cerveau qui était aussi actif que son corps était lent" (Jacques-Emile Blanche)

L'exposition s'ouvre sur de troublants auto-portraits des années 50-60 ainsi que sur la peinture de modèles familiaux tels ses deux sœurs en liseuse et brodeuse;.

Entre 1864 et 1872, l'artiste réalise ses tableaux les plus célèbres, Il s'inscrira dans la modernité et sera farouchement indépendant " je veux faire des chefs d’œuvres, il n'y a rien d'autre" et nous découvrons l'Hommage à Delacroix (1864) Un atelier aux Batignolles (1870) , Coin de table(1872)

Puis Fantin, épris de musique, s"enthousiasmera pour les œuvres de Wagner, Berlioz, Schumann, d'où ses premières compositions d'imagination: Prélude de Lohengrid (1892) l''Anniversaire ou Hommage à Berlioz.(1876).

" Je me fais plaisir" reconnaîtra-t'il. en rendant hommage au corps féminin tel dans son tableau très éthéré : La nuit (1897)

A  l' instar du grand peintre, nous même nous faisons plaisir en parcourant l'espace qui lui est enfin dédié dans cette première rétrospective depuis l'exposition de 1982 au Grand Palais.

 

Musée du Luxembourg

Jusqu'au 12 février 2017

 

Les commentaires sont fermés.