Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le tableau parfait selon Magritte

    Le Centre Pompidou présente une exposition du surréaliste belge René Magritte, né en 1898 dans le Hainaut et mort en 1967 à Bruxelles. Une vie  intense: Magritte peint, publie et lit les philosophes . Dans sa peinture, l'enjeu n'est pas la vue mais la pensée: "il fallait que je découvre moi-même que la pensée, c'est la seule lumière"

     Il s'installe à Paris à 29 ans et se brouille rapidement avec André Breton, rentrant dès l'année suivante à Bruxelles où il demeurera..  Son approche du surréalisme sera différente, tel qu'il l'expose dans le manifeste "le surréalisme en plein soleil".

    Dans la peinture de Magritte ,quelque chose de visible cache toujours autre chose de visible, ou bien il met au premier plan ce que ce premier plan devrait nous dissimuler ( ex Le banquet -1958- où le soleil cache les arbres)

     

    Lire la suite

  • Une Tosca très réussie à l'Opéra Bastille

    Il faut courir voir la mise en scène de Pierre Audi pour ce chef d'oeuvre de Puccini  - qui est actuellement le 5ème opéra le plus représenté au monde. Pas moins de 30 représentations vous attendent!

    Elément central du décor, une gigantesque croix annonce la force des sentiments qui animeront les personnages clés, tout autant que la puissance du drame qui va les foudroyer. 

    La puissance scénique se déploie jusqu'au final où, en se donnant la mort, la Tosca jalouse,  la Tosca criminelle malgré elle, entrera, amoureuse, dans la lumière.

    Lire la suite